Version classiqueVersion mobile

Former à l’enseignement de la grammaire

 | 
Ecaterina Bulea Bronckart
, 
Roxane Gagnon

Seconde partie : Propositions de renouvèlement de la formation

Valeurs et usages du temps et de l’aspect dans les productions écrites. Pistes pour traiter en formation un phénomène grammatical complexe

Roxane Gagnon, Serge Erard et Christopher Laenzlinger

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ce n’est pas le temps principal qui amène le temps de la subordonnée, c’est le sens. Le chapitre de la concordance des temps se résume en une ligne : il n’y en a pas. (F. Brunot, 1922, p. 782)

L’une des finalités de l’enseignement grammatical est d’aider les élèves à produire et à comprendre divers genres de textes. Pour expliquer le fonctionnement de la langue, on prend le texte comme point de départ. Ceci permet d’articuler l’enseignement de la grammaire à celui de l’écriture et de la lecture. À cette finalité, nous ajoutons la nécessité de prendre en compte le contexte scolaire genevois, plurilingue et multiculturel, et de s’appuyer sur celui-ci afin de penser la formation initiale des enseignants de français. Aussi, nous tentons d’élaborer une métalangue accessible et généralisable, qui permette le passage de l’étude du français à celle d’autres langues. Notre contribution repose également sur le présupposé que l’étude d’un phénomène grammatical complexe, tel que le fonctionnemen...

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search