Version classiqueVersion mobile

Inégalités écologiques, territoires littoraux & développement durable

 | 
Philippe Deboudt

Partie 1. Territoires littoraux et inégalités écologiques : regards pluridisciplinaires et approches théoriques

Conclusion

Philippe Deboudt

Texte intégral

1Différents concepts ou notions ont été mobilisés pour appréhender la notion d’inégalité écologique. Une mise au point pluridisciplinaire a été réalisée pour définir le territoire. Ce concept présente un caractère polysémique. D’un point de vue juridique, la délimitation du territoire représente un élément essentiel. A l’intérieur de ses limites, le droit définit des objectifs et une hiérarchisation de normes. Du point de vue des sciences naturalistes, notamment l’écologie, le territoire regroupe des habitats ou des écosystèmes qui présentent une certaine cohérence d’un point de vue naturalistique ou paysagère. La valeur du patrimoine naturel est un élément discriminant pour définir cette cohérence. Du point de vue de la sociologie, le territoire est appréhendé selon une double dimension qui concerne d’une part, son organisation par des acteurs publics ou privés et d’autre part, sa représentation ou son appropriation selon des filtres culturels. La définition du territoire proposée par les géographes intègre les différentes approches énumérées ci-dessus. Cette posture centrée sur l’intégration de différentes dimensions du territoire selon une approche systémique représente une spécificité du regard des géographes. Celle-ci se complète par une attention portée sur l’articulation entre les différentes échelles géographiques impliquées dans la gestion du territoire et sur le rôle des héritages en termes socio-économiques sur l’organisation actuelle du territoire.

2Si les points de vue disciplinaires sur le concept de territoire permettent d’établir des rapprochements entre les disciplines ou des approches complémentaires, le sens donné à la notion d’inégalité écologique détermine quelques lignes de fractures, par exemple entre les sciences de la nature et les sciences humaines et sociales. La référence précise à une discipline dans l’expression « inégalité écologique » interpelle directement les écologues dans leur champ disciplinaire et justifie d’une part, une formalisation de cette notion en écologie et d’autre part, une réflexion critique sur l’appropriation de cette notion dans les sciences humaines et sociales (Bellan et al., 2007).

3A l’inverse, issue des sciences humaines et sociales, l’appropriation de cette notion par la sociologie, l’économie et la géographie est plus aisée mais révèle cependant la difficulté de faire émerger une approche partagée. D’un point de vue plus théorique, les recherches sur les inégalités écologiques peuvent être reliées à d’autres approches développées par exemple en Economie ou en Sociologie. En Economie, une manière originale d’appréhender la notion d’inégalité renvoie au concept de « capability » proposé par Amartya Sen (2000). Selon cet auteur, les inégalités et la pauvreté ne peuvent se mesurer au travers des dotations en termes de biens (commodities), car il est nécessaire de prendre en compte ce que les personnes sont en mesure de faire et d’être (capabilities). En Sociologie, la notion d’inégalité écologique permet d’établir un pont heuristique entre le social et l’écologie, perçus et étudiés comme deux milieux distincts, une opposition nature/culture que dépasse l’anthropologue Ph. Descola (2006). Celui-ci propose, en effet, une « écologie des relations » soit une approche des relations des hommes avec l’ensemble de l’environnement, sans séparer celles qui lient les humains de celles qu’ils créent avec les non-humains. Pour le géographe, l’inégalité écologique recouvre différentes formes d’inégalités socio-spatiales qui sont liées aux aménités ou aux contraintes environnementales. Dans le cadre des territoires littoraux français, les inégalités écologiques doivent s’apprécier en référence à un territoire dont plusieurs états des lieux récents ont précisé les grandes caractéristiques et tendances d’évolution : l’économie littorale est insérée dans un territoire très convoité et rare, soumis à des pressions anthropiques importantes, liées notamment à son insertion dans la mondialisation. Les territoires littoraux intègrent des espaces de haute valeur écologique dont la préservation est concurrencée par les stratégies de développement qui nécessitent un usage ou une artificialisation de l’espace littoral. Les faibles potentialités d’insertion du peuplement et des activités dans le territoire littoral exacerbent les processus de valorisation foncière et provoquent des phénomènes de concentration de catégories sociales. Finalement, le croisement entre les différents points de vue disciplinaires permet d’identifier différentes formes d’inégalités écologiques dans ces territoires littoraux français ; celles-ci relèvent de différentes formes d’inégalités :

  • une inégalité géographique liée aux politiques de préservation du patrimoine naturels et aux caractéristiques, notamment naturelles, des milieux géographiques ; cette première dimension de l’inégalité renvoie à une approche naturaliste et est appréhendée par les différences de valeurs attribuées par exemple au patrimoine naturel. Les politiques de préservation des espaces naturels se sont inscrites dans la délimitation de périmètres ou de zonages de protection qui déterminent une inégale répartition des espaces naturels de haute valeur écologique dans un territoire.
  • une inégalité dans l’appropriation de l’espace à haute valeur écologique Cette deuxième dimension de l’inégalité renvoie aux processus de construction territoriale. une inégalité dans l’accès à des espaces bénéficiant d’aménités environnementales.
  • une inégalité dans l’exposition à des risques naturels ou des contraintes, nuisances environnementales.
  • une inégalité dans la capacité de mobilisation pour interférer dans l’élaboration des politiques de l’environnement.

Auteur

© Presses universitaires du Septentrion, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search