Version classiqueVersion mobile

Histoire des sans-travail et des précaires du Nord

 | 
Marc Leleux

Deuxième partie. La domestication du désespoir (1945-2002)

Chapitre 6. Le prix du renoncement

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Analysant les mutations du marché du travail, Robert Castel souligne que, depuis les années 1970, « le chômage n’est que la manifestation la plus visible d’une transformation en profondeur de la conjoncture de l’emploi. La précarisation du travail en constitue une autre caractéristique moins spectaculaire, mais sans doute plus importante encore. »1 Cette question de la précarité et de son installation progressive en mode de fonctionnement acceptable des rapports de travail nous semble en effet très significative de toute l’évolution économique et sociale intervenue depuis lors.

La précarité naît du chômage et il est naturel qu’elle revête un caractère particulièrement dur dans un département tel que le Nord où les restructurations industrielles ont été à l’origine de tant de drames sociaux. La croissance du chômage y demeure rapide et les autorités gouvernementales tentent d’y répondre en favorisant la création d’emplois publics temporaires ou d’emplois privés « aidés » dont l’intérê...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search