Version classiqueVersion mobile

Histoire des sans-travail et des précaires du Nord

 | 
Marc Leleux

Première partie. Le chômage dans l’Ère des catastrophes (1920-1944)

Conclusion de la première partie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les trente années qui suivent la naissance du premier fonds « national » de chômage sont de toute évidence marquées dans le Nord par la question centrale des sans-travail. Sur toute la période ils restent en effet au premier plan des stratégies élaborées à la fois par les milieux économique et politique.

La Première Guerre mondiale a démonté que la présence d’un fort contingent d’ouvriers inoccupés pouvait être, en l’occurrence par la force, rentabilisée dans la participation à des actions de soutien aux opérations militaires. Durant l’entre-deux-guerres, bien malgré eux et parce qu’ils sont extrêmement nombreux, les sans-travail occupent une fonction essentielle de pression sur les travailleurs. On peut aussi considérer qu’à travers les comités de revendications qui se créent un peu partout dans le département, la colère des sans-travail est d’une certaine façon utilisée par les partis politiques qui les prennent en charge. Les sans-travail représentent en effet, cela est très clair...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search