Version classiqueVersion mobile

Histoire des sans-travail et des précaires du Nord

 | 
Marc Leleux

Première partie. Le chômage dans l’Ère des catastrophes (1920-1944)

Introduction à la première partie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Avec la guerre, le chômage a été la maladie la plus répandue, la plus insidieuse et la plus délétère de notre génération : il est, de nos jours, la maladie sociale spécifique de la civilisation occidentale. » Cette citation, extraite du quotidien britannique The Times du 23 janvier 19431, suffit à elle seule à transcrire l’ampleur inégalée prise à l’échelle internationale par le problème du sous-emploi durant les quelque vingt-cinq années que nous pouvons identifier avec Eric J. Hobsbawm comme « l’Ère des catastrophes. »2

La France connaît durant cette période une accélération et une intensification du processus de mutation industrielle et sociale engagé dans la seconde moitié du XIXe siècle. Au tournant des années 1930, la population urbaine devient ainsi majoritaire, alors que le travail salarié tend de plus en plus clairement à s’imposer comme la forme dominante du statut ouvrier. La première guerre mondiale n’a en rien entamé cette évolution qu’elle aurait, au contraire, plutôt...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search