Version classiqueVersion mobile

Dictionnaire des conventions

 | 
Philippe Batifoulier
, 
Franck Bessis
, 
Ariane Ghirardello
, 
et al.

S

Société

Ce que le droit fait de l’entreprise

Aurore Chaigneau, Tatiana Sachs et Stéphane Vernac

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Selon Olivier Favereau (1989), « la question de l’organisation dans la théorie économique est celle d’une éviction – d’une éviction implicite et primitive, fort discrète mais toujours recommencée ». La question de l’entreprise a subi un sort semblable. Certes, depuis les années 1970, sous l’influence de la théorie des coûts de transaction, différents courants économiques proposent des représentations de l’entreprise comme mode de coordination spécifique (le « paradigme contractualiste » ou encore le « paradigme transactionnaliste » (Baudry et Chassagnon, 2014). Toutefois, ces théories n’échappent pas à deux écueils : l’absence de pensée du collectif et l’adhésion à un registre d’efficacité rabattu sur celui de l’efficience. De sorte que ces pensées de l’entreprise ne permettent pas d’affronter deux catégories de problème : les défauts de coordination et les conflits de pouvoirs (Favereau, 2014). L’économiste soucieux de mieux saisir les frontières de l’entreprise, la nature et la qu...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search