Version classiqueVersion mobile

Dictionnaire des conventions

 | 
Philippe Batifoulier
, 
Franck Bessis
, 
Ariane Ghirardello
, 
et al.

I

Impérialisme économique

De l’arrogance à l’obscénité : l’économie en procès

Jean-Pierre Dupuy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Olivier Favereau a consacré un texte percutant et profond à ce qu’il appelle « l’arrogance de l’économie » (Favereau, 2015). En hommage à sa personne et à son œuvre, il me semble approprié de prolonger son analyse du point de vue qui est le mien, à savoir celui de quelqu’un qui a choisi de quitter la discipline parce qu’il la considérait comme irrémédiablement corrompue. Olivier Favereau, lui, et c’est tout à son honneur, a préféré rester en son sein guidé par l’espoir de la changer de l’intérieur. L’un des fondateurs de l’École dite « Économie des conventions », il n’y a pas peu contribué. Une chose est certaine en tout cas : nul n’est moins arrogant que lui !

Les crises économiques et financières récentes, ayant pris tous les économistes par surprise, auraient dû les ramener à un peu de modestie. C’est le contraire qui s’est passé. On ne les a jamais autant entendus sur les ondes, jamais autant lus dans les journaux. Après tout, ce sont eux les experts. C’est comme s’ils n’avaient ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search