Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire des conventions

 | 
Philippe Batifoulier
, 
Franck Bessis
, 
Ariane Ghirardello
, 
et al.

G-H

L’homme ordinaire

Homme savant/homme ordinaire : une fonction épistémologique cruciale

Peggy Favereau

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Cet essai est dédié à l’homme ordinaire », écrit Michel de Certeau en 1980. L’ouvrage mêle anthropologie, sociologie et histoire. Il porte sur la richesse du quotidien et sur la facilité avec laquelle l’homme ordinaire « invente » en permanence et ce, devant des situations toujours singulières et toujours nouvelles. Quelques décennies plus tôt, en 1939, l’économiste Keynes soulignait l’existence d’une orthodoxie de l’économie dite classique et dénonçait ainsi dans le cadre – la situation de plein-emploi – et dans la conception du sujet – l’homo economicus – une absence totale de réalisme (Keynes, 1971, p. 5). Keynes entend alors modéliser des hommes ordinaires (Keynes, 2009, p. 119) « faillibles et sensibles » afin de pouvoir rendre compte du chômage massif involontaire (Favereau, 2005). À la même époque, Wittgenstein écrivait Les investigations philosophiques où il préconisait de placer au centre du langage formel, le langage ordinaire, décelant dans ce dernier, une richesse et u...

Auteur

Philosophe

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540