Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Les mondes ouvriers : figures de (dé)mobilisations

Paradoxa

Éditeur : Presses universitaires du Septentrion

Lieu d’édition : Villeneuve d'Ascq

Publication sur OpenEdition Books : 3 novembre 2022

Collection : Paradoxa

Année d’édition : 2022

Nombre de pages : 274


Présentation

De la fragilisation de la classe ouvrière et de l’affaiblissement des organisations syndicales et politiques qui entendaient parler en son nom, n’en conclut-on pas trop rapidement à la « fin des ouvriers » ? Les conflits sociaux qui surgissent dans les médias à l’aube des années 2000 braquent les projecteurs sur un monde que l’on disait disparu. Quels acteurs se mobilisent ? Quelles alliances sont opérées ? Quels sont leurs modes d’action ? Quelles ressources sont nécessaires ?
Reposant sur des enquêtes réalisées au plus près des réalités vécues des mondes ouvriers et celles et ceux qui en sont issus (agents de la RATP, pompiers), cet ouvrage appréhende des figures de (dé)mobilisations – individuelles et collectives – et restitue des phénomènes visibles et invisibles d’engagement autant dans le rapport au politique que dans d’autres univers sociaux.


Sommaire

Pascal Depoorter, Nathalie Frigul, Thomas Venet et al.

Introduction

Première partie. Mobilisations et fermetures

Deuxième partie. Transformations économiques et styles de vie

Troisième partie. Recompositions politiques et engagements

Sébastien Vignon

Agir sur la scène intercommunale

La marginalisation politique des maires des catégories populaires dans les mondes ruraux


Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.