Version classiqueVersion mobile

Claire de Gonzague Comtesse de Bourbon-Montpensier (1464-1503)

 | 
Nicole Dupont-Pierrart

Les Montpensier à la cour de France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« il n’y a court au monde, tant grande soit elle qui puisse avoir en soy ornement aucun, splendeur ny alegresse sans les Dames, ny courtisan qui ait grace qui soit plaisant ou hardy ny qui puisse jamais faire acte gentil de chevalerie, s’il n’est meu de la pratique et coutume et de l’amour et plaisir des Dames »1.

Dans l’enceinte sacrée de la cour de France où le prince détient son pouvoir de Dieu lui-même, un cérémonial minutieux, symbole de son prestige, régit le mode de vie de tous. À l’instar des acteurs sur une scène de théâtre, les courtisans se produisent pour se montrer, impressionner, séduire et être séduits par un spectacle. Mise en abyme dans le miroir de la comédie, la cour démultiplie les effets spectaculaires destinés à frapper l’imaginaire. Claire, qui a pu voir au palais de Mantoue la Camera dipinta conçue entièrement comme un trompe-l’œil, a été préparée à ce « somptueux scénario de la comédie princière »2. Baldassare Castiglione, qui a vécu plusieurs années à la cou...

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search