Version classiqueVersion mobile

Aragon, romancier de la Grande Guerre et penseur de l’Histoire

 | 
Marie-France Boireau

Conclusion générale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Peut-être ai-je repris cet étrange damas ancien de l’histoire, assailli de doutes et de certitudes, suivant les fils du tissu qui se croisent, la tapisserie complexe des hommes et des couleurs, peut-être me suis-je jeté dans la foule d’un temps aboli, pour m’arracher à cette vision simplifiée, linéaire, du monde, […] pour rechercher dans la poussière les graines multiples de ce que je suis, de ce que nous sommes, et surtout de ce qui va naître de nous, contre nous, au-dessus de nous, au-delà de nous, ce printemps des cimetières qu’on appelle l’avenir1.

Au terme de cette étude sur Aragon, romancier penseur de l’Histoire, nous pourrions proposer comme titre : Aragon penseur de l’Histoire ou le triomphe du roman, tant s’affirme, dans les quatre premiers romans du Monde réel, une maîtrise romanesque qui complexifie l’étude de la pensée de l’Histoire et la rend exaltante. « Doutes », « certitudes », pour reprendre les termes du romancier de La Semaine sainte, ou plutôt, certitudes, et de ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search