Version classiqueVersion mobile

Aragon, romancier de la Grande Guerre et penseur de l’Histoire

 | 
Marie-France Boireau

Aragon, penseur de l’histoire

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’histoire, c’est une sorte de carrière.
Chacun y puise ce qu’il veut.
L’histoire pure n’existe pas.
L’histoire, c’est un matériau certes,
mais je dirais plutôt, puisque
je suis artiste, que c’est de l’argile
qu’on peut modeler.
De l’argile à sculpter
1.

Il y eut ce rêve qui fut celui des hommes nés avec le vieux vingtième siècle, qui disparut sans doute avec eux, et dont il est si facile de rire. […] On peut en rire, oui. Mais peut-être après tout étaient-ce les rêves révolus d’hier qui disaient vrais et la pathétique prophétie qu’ils nous adressaient n’aurait pas dû devenir parole morte2.

On connaît Aragon poète, Aragon militant communiste, beaucoup moins Aragon romancier – excepté peut-être l’auteur d’Aurélien – encore moins la façon dont il a pensé l’Histoire. Pourtant, sa carrière littéraire est traversé par des événements historiques majeurs, dont deux guerres mondiales, qui ont entraîné des bouleversements fondamentaux quant au rapport de plusieurs générations à leur Histoire et à la d...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search