Version classiqueVersion mobile

La Flandre et les Flamands au miroir des historiens du royaume (xe-xve siècle)

 | 
Isabelle Guyot-Bachy

Chapitre 5. Sur les chantiers de la rénovation de l'histoire

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Après 1384, l’histoire de la Flandre s’éloigne de celle du royaume mais pas nécessairement de la mémoire des historiens régnicoles. Ceux-ci travaillent au XVe siècle pour un public plus étoffé – plus diversifié aussi – qui s’est emparé de l’écriture de l’histoire et l’a intégrée à son système de communication, en l’instrumentalisant dans sa forme et dans son fond en fonction des goûts et des besoins. La « logique sociale des textes », chère à Gabrielle Spiegel, est donc au cœur de la production historiographique du XVe siècle ; elle a pour notre enquête deux conséquences : son effet démultiplicateur fait qu’il est désormais impossible de prendre en compte la totalité des textes produits et conservés. Les œuvres abordées dans la suite de ce chapitre sont donc choisies à titre d’exemples et regroupées au sein de quatre grandes catégories : les histoires « développées » qui relèvent des genres traditionnels (chroniques universelles ou nationales) ; les abrégés auxquels sera rattachée l...

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search