Version classiqueVersion mobile

Le Royaume-Uni, l’Europe et le monde

 | 
Hubert Bonin
, 
Françoise Taliano-Des Garets
, 
Matthieu Trouvé

Quatrième Partie. Originalités et différenciation sociétale et culturelle

La tiare et la couronne : le pape et le Royaume-Uni de 1914 à 1939

Marc Agostino

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Des obstacles, tels que le principe de l’anglicanisme religion d’État, une méfiance vis-à-vis du catholicisme, réactivée par le rétablissement de la hiérarchie catholique en 1850, si mal reçu en Grande-Bretagne et qualifié « d’agression papale », le cardinal Nicholas Wiseman et les évêques faisant même l’objet de manifestations, et l’affaire irlandaise, n’empêchent pas des relations suivies entre le Royaume-Uni et le Saint-Siège. La position du pape est celle d’un vif intérêt diplomatique pour le Royaume et l’Empire, et d’une attention essentielle à la vie de la communauté catholique britannique, la question de l’Irlande posant des problèmes particuliers d’un ordre différent. Durant la Première Guerre mondiale et l’entre-deux-guerres, le rapprochement a été très net mais parfois difficile, avec des liens de sympathie au sommet entre pape et souverain, au niveau politique avec une convergence de vue croissante. En outre, par ses directives, dont le nombre et l’influence ne cessent d’...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search