Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Royaume-Uni, l’Europe et le monde

 | 
Hubert Bonin
, 
Françoise Taliano-Des Garets
, 
Matthieu Trouvé

Première Partie. L’osmose entre les îles britanniques et l’Europe continentale

Les idées républicaines en Angleterre au XVIIe siècle : racines et influences

Jean-Pierre Poussou

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La grande originalité de l’histoire de l’Angleterre au xviie siècle est d’avoir instauré une république, The Commonwealth of England, à la suite de l’abolition de la royauté par le Parlement le 8 février 1649, l’acte officiel de création datant du 17 mars : « L’Angleterre sera désormais un Commonwealth ou État libre, gouverné par l’autorité suprême de la nation, les représentants du roi réunis en Parlement. » Le régime sans roi ainsi créé dura jusqu’à la restauration de la royauté, qui survint le 8 mai 1660. Mais, en fait, ce n’était qu’un régime entièrement né des circonstances : l’impossibilité d’un accord avec Charles Ier, qui avait abouti au procès de celui-ci du 20 au 27 janvier 1649, puis à son exécution le 30 janvier.

1. Une république improvisée

La République instaurée par le Rump fut, comme l’a souligné Blair Worden, « une simple improvisation, triomphant par défaut »1. Le Rump Parliament, ou Parlement Croupion, est le Parlement anglais après que, sur ordre d’Henry Ireton agi...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540