Version classiqueVersion mobile

Le Jeu d’Orchestre

 | 
Marie-Pierre Lassus
, 
Marc Le Piouff
, 
Licia Sbattella

I. LE JEU D’ORCHESTRE : pourquoi et comment ça fonctionne ?

Le dispositif du Jeu d’Orchestre : de l’épreuve des contraintes à l’expérience de l’altérité

Caroline Cormont et Emmanuelle Duguet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction : Une imbrication de trois fils

Recueil de paroles anonymes.

Image

Paroles recueillies par Caroline Cormont lors des interventions du Jeu d’Orchestre [c.i. 19/41].

Arch. Text. | Arch. Jd’O. || E.D. 2013.

Ce que nous appelons le Jeu d’Orchestre, est une recherche-action basée sur la rencontre entre sciences humaines et associations, proposant une action-réflexive pluridisciplinaire, sur le terrain d’institutions partenaires, par la pratique de la musique sous l’angle de l’orchestre participatif.

Le Jeu d’Orchestre s’apparente à un tricot à trois fils : d’abord distincts, on noue ceux-ci peu à peu pour qu’ils se tiennent ensemble, pour qu’ils ne forment plus qu’une seule pièce ; chaque fil tient avec les autres, chaque fil dépend des autres…

 

Le premier fil, ce serait le cadre de la recherche-action en art, établi par ces questions qui ont d’emblée été appelées par le Programme Chercheurs Citoyens du Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais : qu’est ce que l’on cherche, qu’est ce que l’on...

Auteurs

Psychologue à l’EPSMAL (Établissement Public de Santé Mentale de l’Agglomération Lilloise) de Saint-André dans le Pôle d’Accueil Thérapeutique Intersectoriel et d’Orientation (PATIO).

Doctorante en arts, pratique et théorie, au sein du laboratoire CECILLE (EDSHS, Université Lille 3). Elle prépare une thèse sur l’art entre construction et déconstruction de soi : l’atelier, un espace des possibles en milieu carcéral, sous la direction de Marie-Pierre Lassus.

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search