Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Introduction. L’effondrement, last call pour les sociologues ?

p. 11-38


Extrait

1Cet ouvrage tente de poser quelques jalons à propos de l’importance prise récemment par le terme d’effondrement dans les champs universitaire et médiatique et, de manière plus générale, dans les représentations communes1. L’ouvrage mettra en perspective comment le terme d’effondrement (ou plutôt d’effondrements) prend place, dans les débats théoriques, à côté de celui de catastrophe ou encore de celui de risque. Mais il s’agira surtout pour nous de tenir deux dimensions simultanément. D’une part, nous souhaitons décrire, par des études de cas, ce que signifie, dans des espaces différents, vivre l’effondrement ou vivre avec l’effondrement ou son anticipation. Ainsi, nous décrirons de nouvelles mobilisations, de nouveaux collectifs qui, par exemple, se revendiquent de la collapsologie ; mais également des pratiques sociales banales sur fond d’effondrement. D’autre part, nous nous demanderons si les sciences sociales, et en particulier la sociologie, peuvent saisir ce moment pour

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.