Version classiqueVersion mobile

Filles et garçons des cités aujourd’hui

 | 
Carine Guérandel
, 
Éric Marlière

Conclusion. Une sociologie de la « jeunesse des cités » sans excuses sociologiques ?

Carine Guérandel et Éric Marlière

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comment appréhender d’un point de vue sociologique la jeunesse populaire urbaine des « cités » tant dépréciée et stigmatisée dans les médias et par les acteurs politiques depuis plus de trente ans ? Et surtout, dans quelle mesure pouvons-nous analyser sereinement un « objet parlé »1 plus qu’il ne parle dans une actualité si tumultueuse (les « attentats terroristes », les dix ans des émeutes de 2005, les affaires de « malfrats » affectant directement des jeunes des quartiers populaires de l’équipe de France de football2) et dont les tenants et les aboutissants échappent le plus souvent au raisonnement sociologique ? Ces jeunes, qu’ils soient de « bonne volonté » ou pas, font souvent l’objet de condamnations à « sens unique » autour de leurs supposées « incivilités », violence, délinquance, pratiques religieuses, etc. De fait, la question des « jeunes de cités » annonce en filigrane les grands problèmes contemporains de l’agenda politico-médiatique. En passant de « l’immigration » des...

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search