Version classiqueVersion mobile

Filles et garçons des cités aujourd’hui

 | 
Carine Guérandel
, 
Éric Marlière

Partie 2. Quand le stigmate genré et racisé « jeunes des cités » s’institutionnalise

L’intégration par le sport dans les « cités » : des politiques genrées et racisées

Carine Guérandel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Et ce que je remarque en plus à la télé, c’est sur TF1, France 2, ils marquent « on interroge quelques jeunes », ils marquent tout le temps, Mohamed, Mamadou… Oh c’est bon, ils vont pas me dire qu’il y a aucun Français dans le quartier parce que c’est pas vrai t’as vu… Y a autant de Français, de Chinois ou d’Arabes qui font des conneries. [Les journalistes sont déjà venus t’interroger par rapport à ce que tu fais dans l’association ?] Y a une fois, M6, ils étaient venus par rapport à l’association de tennis, tout ça, dans un quartier sensible, ils commençaient à se monter la tête t’as vu. Enfin, s’ils viennent que pour ça, pour nous dire « Ouais, regardez, il y a des enfants qui s’éclatent dans un quartier sensible, c’est très très rare », « Ouais, c’est super ce que vous faites avec ces jeunes »… Tssss, c’est pas possible, c’est du mytho, c’est n’importe quoi ! (Mehdi, 17 ans, joueur et initiateur de tennis, lycée professionnel).

Mehdi dénonce le « racisme ordinaire » des médias qua...

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search