Version classiqueVersion mobile

Proses du monde

 | 
Nelly Wolf

Troisième chapitre. Désengagement

5. Fin de l’histoire

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Quand il prend la plume dans les années cinquante, Robbe-Grillet promet de liquider l’héritage du roman français. Empruntant ses réflexions à Nathalie Sarraute, à Sartre, à Barthes, il dresse un catalogue des « notions périmées » bonnes à mettre au rebut : l’intrigue, l’anecdote, les « péripéties palpitantes », le personnage, la psychologie, la métaphore, l’adjectif viscéral. Il s’agit de défaire le code narratif élaboré par les siècles précédents et transmis par l’école, qu’il résume sous le nom de Balzac. Le rôle du romancier n’est pas de raconter une histoire, au sens d’événements ordonnés par une logique causale et temporelle. Il n’est pas non plus de dire le monde, de faire entrer le monde dans son œuvre pour lui conférer un sens ou une interprétation. On arrive alors à ces formules bien connues : « l’œuvre d’art ne contient rien », « le véritable écrivain n’a rien à dire »1, etc. L’adieu à la narrativité traditionnelle se double donc d’une série d’adieux thématiques : il ne se...

© Presses universitaires du Septentrion, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search