Version classiqueVersion mobile

Proses du monde

 | 
Nelly Wolf

Deuxième chapitre. Migrations

2. Roman juif et régionalisme

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’Affaire Dreyfus modifie durablement le rapport des intellectuels juifs à leur identité. Sans entamer leur certitude d’être français, elle leur révèle la « fragilité des acquis de l’Émancipation1 ». Elle jette un doute sur la doxa de l’assimilation, jusqu’alors partagée, parfois à contrecœur, mais souvent avec conviction, par les élites juives. L’identité juive se creuse dans l’identité française et y provoque une plissure problématique. L’évolution d’un Bernard Lazare est à cet égard exemplaire. Celui qui en 1901 livrera à L’Écho sioniste une série d’articles sur « [l]e Nationalisme et l’émancipation juive » où sera consignée la formule : « Émancipation n’est pas assimilation. Nous voulons l’Émancipation des Juifs, nous ne voulons pas leur assimilation […]2 » écrivait dans Le Figaro du 27 décembre 1893 à propos de « La nationalité française et les Juifs » : « En réalité, les Juifs sont un élément absorbé et non […] absorbant : pour les représentants supérieurs de la race, l’unific...

© Presses universitaires du Septentrion, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search