Version classiqueVersion mobile

Huis-clos avec un virus

 | 
Patrick Peretti-Watel

Quatrième partie : les Français et la gestion de la crise

Chapitre X. Les Français et le confinement : un consensus paradoxal ?

Patrick Peretti-Watel, Pierre Verger et Odile Launay

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’adhésion au confinement : une inconnue majeure

En France, si le confinement était une option prévue de longue date dans l’arsenal des mesures conçues pour lutter contre une éventuelle pandémie, sa mise en place sur tout le territoire au printemps 2020 n’en restait pas moins inédite, et même si ce confinement était obligatoire et non incitatif, son efficacité, comme celle des gestes barrières et de la distanciation sociale, dépendait étroitement de l’adhésion de la population à une mesure somme toute extrêmement contraignante. Cette adhésion constituait donc une inconnue majeure dans l’équation de gestion de la crise. Une enquête menée dès le mois d’avril dans sept pays européens (Allemagne, Danemark, France, Grande-Bretagne, Italie, Pays-Bas, Portugal) observait une forte adhésion des populations aux diverses mesures prises pour contenir l’épidémie (fermeture des frontières et des écoles, couvre-feu, amendes en cas de violation de la quarantaine…), avec un gradient Nord-Sud, ce sou...

© Presses universitaires du Septentrion, 2022

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search