Version classiqueVersion mobile

Huis-clos avec un virus

 | 
Patrick Peretti-Watel

Troisième partie : une rude épreuve psychique

Chapitre IX. La santé mentale des Français un mois après

Patrick Peretti-Watel, Caroline Alleaume, François Beck, Damien Léger, Guillaume Vaiva et Pierre Verger

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Quel impact au-delà du confinement ?

Un impact psychologique sans doute durable

Pour évaluer l’impact de la quarantaine sur la santé mentale des personnes concernées, la revue de littérature publiée dans le Lancet en février 20201 s’appuyait sur des études réalisées à l’occasion des épidémies passées, principalement celle du SRAS en 2003. Comme cela a déjà été signalé, les quarantaines correspondantes étaient d’une ampleur limitée : par exemple, jusqu’à quinze mille personnes avaient été concernées à Toronto en 20032, mais pour une dizaine de jours seulement ; dans le cas de propriétaires de chevaux australiens la quarantaine avait pu durer plusieurs semaines, suite à une épidémie de grippe équine en 20073. C’est d’ailleurs au Canada qu’un accroissement des troubles psychologiques, corrélé avec la durée de la quarantaine, avait été observé. Pourtant ces troubles, en particulier anxieux et dépressifs, avaient persisté parfois plusieurs semaines ou mois voire plusieurs années après la q...

Auteurs

© Presses universitaires du Septentrion, 2022

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search