Version classiqueVersion mobile

Huis-clos avec un virus

 | 
Patrick Peretti-Watel

Troisième partie : une rude épreuve psychique

Chapitre VII. Santé mentale : l’autre « seconde vague » du printemps

Patrick Peretti-Watel, Caroline Alleaume, François Beck, Damien Léger et Pierre Verger

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une vague prévisible, mais d’une ampleur incertaine

Une préoccupation précoce

Le 28 janvier 2020, le British Medical Journal publie un court texte d’un psychologue et d’un psychiatre anglais, intitulé « Les effets psychologiques de la mise en quarantaine d’une ville »1. Suite aux mesures de quarantaine mises en place en Chine, ils rappellent que de telles mesures suscitent presque toujours la peur. Du fait de l’épidémie, mais aussi du fait des restrictions de mouvement et de leurs conséquences : séparations familiales, sentiments d’être piégé, d’impuissance… Ils évoquent aussi l’impact délétère des rumeurs, la stigmatisation qui menace ceux qui ont été mis en quarantaine, et de possibles effets de long terme. Avant de conclure, au sujet de cette « nouvelle forme de quarantaine obligatoire de masse », sur la nécessité de mettre en balance son bénéfice épidémiologique attendu et son coût psychologique, tous deux incertains.

Quelques jours plus tard, le 4 février, dans le Lancet Psychiatr...

Auteurs

© Presses universitaires du Septentrion, 2022

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search