Version classiqueVersion mobile

Willy Brandt et Georges Pompidou

 | 
Claudia Hiepel

Conclusion : Les années 1969-1974 – une phase charnière de la construction européenne

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Willy Brandt et l’Europe

L’Europe est un projet visionnaire pour Willy Brandt, dont les conceptions politiques européennes s’enracinent dans son expérience de l’exil. Dès ses premiers écrits, il s’est intéressé aux bases d’un ordre de paix en Europe, qui incluent des rudiments d’intégration politique et économique dépassant les mécanismes de coopération supranationale. Sa politique de paix pour le continent ne distingue pas entre deux domaines autonomes, Ostpolitik et Westpolitik, mais fait de la politique européenne la composante occidentale de sa politique de détente pour l’Europe – et inversement – interprète la politique à l’Est comme la « composante orientale de la politique européenne »1. Pour autant, la politique européenne n’est pas pour Brandt un instrument de sa politique de détente à l’Est. La politique d’intégration européenne se situe fondamentalement dans la continuité de la politique européenne de la République fédérale et n’est donc pas liée à des succès ou des échecs...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search