Version classiqueVersion mobile

Willy Brandt et Georges Pompidou

 | 
Claudia Hiepel

Chapitre 6 : Stagnation intérieure et crise extérieure – 1973, l’année difficile

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’échec d’une « voie royale » : l’évolution de l’UEM

Les conditions ne sont pas favorables à d’autres progrès notables de la Communauté. Au 1er janvier 1973, date de leur adhésion officielle, les Britanniques n’ont pas réussi à revenir à des taux de change fixes. Ils n’ont pas créé les conditions d’une participation au serpent monétaire ni à l’introduction du Fonds européen de coopération monétaire, prévue pour le 1er avril1. Le 23 janvier 1973, au plus tard, la page de calme relatif qui règne dans ce domaine depuis l’été 1972 est définitivement tournée. Les prophéties de Karl Schiller, ministre démissionnaire de l’Économie et des Finances, vont se réaliser : les mesures décidées le 29 juin 1972 par le gouvernement allemand en matière de contrôle des devises ont certes permis d’assainir les relations franco-allemandes dans le domaine monétaire et d’instaurer le calme escompté « sur le front monétaire » jusqu’aux élections au Bundestag, mais elles ne sont pas à la hauteur des crises à...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search