Version classiqueVersion mobile

Camille Laurens, le kaléidoscope d’une écriture hantée

 | 
Jutta Fortin

Partie II. L’enfant fantomatique

3. Infans

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’enfant dont l’existence est tue, Camille Laurens en fait un thème littéraire dès son premier roman publié, Index. Il est significatif que ce sujet occupe la romancière bien avant la mort de Philippe, car cela montre bien que son intérêt, au sens étymologique du terme, n’est pas lié uniquement à la perte de son propre fils. Bien sûr, Index n’est pas centré sur l’abandon de l’enfant par la jeune mère ; le contraire est le cas. Selon l’écrivaine dans « Dialogue entre nous » : « C’est l’histoire d’une jeune architecte, Claire Deprez, qui achète par hasard un roman, Index, et se rend compte au fil de sa lecture que ce livre raconte sa vie, et notamment un épisode dramatique de son passé, qu’elle a toujours gardé secret1. » La romancière préfère employer ici la paraphrase « épisode dramatique » pour désigner le fait que Claire adolescente a eu un bébé dont elle ne s’est jamais occupée, laissant le soin de l’éduquer d’abord à ses propres parents, ensuite au père de l’enfant nommé Jacques...

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search