Version classiqueVersion mobile

L’engagement littéraire à l’ère néolibérale

 | 
Sonya Florey

Partie II. Définition de l’engagement littéraire contemporain

Chapitre 1. Pour qu’existe l’engagement littéraire contemporain

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Et si la littérature s’engageait aujourd’hui ? À quelles conditions cet engagement constitue-t-il encore un choix possible dans une société postmoderne et néolibérale ? Comment le texte crée-t-il de la défamiliarisation et à quelles fins ? Voici quelques-unes des questions qui encadrent notre définition de l’engagement littéraire contemporain.

Dans un imposant ouvrage, Luc Boltanski et Ève Chiapello répertorient les signes de l’avènement du « nouvel esprit du capitalisme », porteur d’une représentation inédite de l’entreprise et du processus économique1. En comparant les discours managériaux des années 1960 et 1990, les auteurs mettent au jour quelques idées qui ont accompagné l’émergence de l’entreprise contemporaine. Le credo de la flexibilité, par exemple, a inspiré plusieurs applications concrètes : une pyramide hiérarchique multi-dimensionnelle, l’organisation des relations professionnelles en réseaux, la circulation accélérée de l’information, mais aussi la valorisation d’un pe...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search