Version classiqueVersion mobile

Beauvoir intime et politique

 | 
Annabelle Martin Golay

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

On peut rester perplexe face à la qualité esthétique des Mémoires : ce texte monumental a parfois (moins souvent qu’on ne l’affirme) sacrifié la beauté et l’intensité au souci de véridicité. Mais on ne peut nier l’ampleur du chantier, la hauteur du défi, la singularité d’un geste autobiographique autant qu’existentiel. Aujourd’hui que l’on reconnaît des projets esthétiques qui disent se situer « en dessous de la littérature » (c’est le cas d’Annie Ernaux), ou bien qui professent un rapport inédit au vécu, à l’expérience, au réel, à la mémoire (Emmanuel Carrère, Jean Hatzfeld, Jean Rolin…), on est en droit de s’interroger sur la façon dont les Mémoires ont été lus – ou au contraire, n’ont pas été lus. Manifestement ils suscitaient la curiosité, leur lecture était vouée au succès en raison en particulier du témoignage qu’ils recelaient sur le Grand Écrivain. Et en même temps ils dérangeaient le goût établi comme le goût nouveau pour la littérature intransitive, et n’entraient dans auc...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search