Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les archives de la mise en scène

 | 
Pascale Alexandre-Bergues
, 
Martin Laliberté

Documents et témoignages

Méliès et l’âge d’or du cinéma forain en France (1896-1914)

Anne-Marie Quévrain

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« On ne sait guère que c’est sur les champs de foire qu’est né le cinéma, longtemps ambulant […]. Et pourtant, quel meilleur berceau pour l’usine à rêve qu’est le film, que la fête foraine ? »1.

De retour de Londres où il a appris la prestidigitation, Georges Méliès se produit sur scène dès l’âge de 23 ans, dans un théâtre de la Galerie Vivienne et dans le Cabinet Fantastique du musée Grévin. C’est comme illusionniste qu’il acquiert l’expérience du public, dans un registre spécifique, celui du spectacle d’attraction. Directeur du prestigieux théâtre Robert-Houdin en 1888, il en rénove le répertoire et attire un public plus nombreux, plus populaire. Sa principale innovation consiste à relier par un fil narratif divers tours et sketches magiques émaillés d’éléments comiques. Cet assemblage éclectique de trucs raffinés et de mystifications constitue alors un aspect majeur de son esthétique2. S’étant approprié le cinématographe pour prolonger sa pratique d’illusionniste, il réalise quelq...

Auteur

Secrétaire générale de l’association Cinémathèque Méliès – Les Amis de Georges Méliès

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540