Version classiqueVersion mobile

Les archives de la mise en scène

 | 
Pascale Alexandre-Bergues
, 
Martin Laliberté

Formes

Mélodrame et imaginaires. Les tribulations d’une héroïne populaire : La porteuse de pain1

Sylvie Thouard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Xavier de Montépin publie La Porteuse de pain en feuilleton dans Le Petit journal à partir du 15 juin 1884. C’est un immense succès qui donne lieu à plusieurs éditions du roman et à une pièce de théâtre co-écrite par l’auteur avec Jules Dornay cinq ans plus tard en 1889. Plus d’une dizaine de films adaptent ensuite La Porteuse de pain et la télévision française en propose un feuilleton en 1973. Le corpus analysé est donc vaste et des recherches restent à faire2.

Plutôt que de présenter l’analyse de chacune des versions retrouvées en s’attardant sur la spécificité de chaque médium il a semblé plus pertinent d’examiner roman, pièce de théâtre, films et série télévisée, sous l’angle des imaginaires convoqués. Celui, conflictuel, d’une tradition confrontée à la modernité industrielle et celui d’une classe populaire consciente de la montée de la bourgeoisie3. On considérera ensuite « l’imagination mélodramatique » (titre de l’ouvrage fondateur de Peter Brooks4). Enfin les identités change...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search