Version classiqueVersion mobile

Reconnaître et délimiter l’espace localement au Moyen-Âge

 | 
Nacima Baron-Yelles
, 
Stéphane Boisselier
, 
Clément François
, 
et al.

I – Limites juridictionnelles locales (communautés d’habitants, seigneuries et paroisses)

Les actes de délimitation paroissiale dans les diocèses de Rennes, Dol, et Saint-Malo (XIe-XIIIe siècles)

Anne Lunven

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Fig. 1- Localisation des lieux mentionnés dans les actes étudiés. Réalisation : A. Lunven.

Image

Les recherches sur la paroisse médiévale ont longtemps reposé sur le postulat que celle-ci avait été dotée dès l’origine de limites parfaitement définies. Le principal souci était alors d’identifier les paroisses primitives et leurs démembrements successifs à partir de critères de superficie et de morphologie des territoires1. Le renouvellement profond des recherches a totalement remis en question cette conviction : la territorialisation de la paroisse apparaît désormais comme un processus très progressif et l’établissement de limites reconnues comme un phénomène tardif, conjoncturel et non systématique2. Daniel Pichot, dans un article sur les limites paroissiales dans l’Ouest, conclut ainsi en l’absence d’une vraie délimitation jusqu’à une époque avancée3. Élisabeth Zadora-Rio, dans l’ouvrage consacré aux paroisses de Touraine, insiste sur la cospatialité des territoires paroissiaux, avant que...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search