Version classiqueVersion mobile

Reconnaître et délimiter l’espace localement au Moyen-Âge

 | 
Nacima Baron-Yelles
, 
Stéphane Boisselier
, 
Clément François
, 
et al.

I – Limites juridictionnelles locales (communautés d’habitants, seigneuries et paroisses)

Les frontières des territoires locaux dans l’espace gaulois de Sidoine Apollinaire à Grégoire de Tours

Pierre-Eric Poble

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Qui veut franchir les portes d’entrée du haut Moyen Âge gaulois, ne peut manquer sur sa route les deux colosses littéraires qui se dressent chacun, de part et d’autre. Sidoine Apollinaire est installé sur le seuil qu’il ne souhaite pas franchir, il emploie même tout son génie pour repousser au maximum l’inévitable arrivée des temps médiévaux. Grégoire de Tours se tient quant à lui dans le vestibule où il participe aux fondations des premiers temps médiévaux. L’un et l’autre sont évêques, tous deux disposent de liens avec la cité des Arvernes qu’ils connaissent bien et offrent aux historiens le plus riche corpus documentaire de leur temps, la seconde moitié du Ve siècle pour Sidoine Apollinaire et celle du siècle suivant pour Grégoire de Tours.

La formation juridique de ces deux auteurs suggère que la connaissance qu’ils ont du système territorial de leur époque est tout à fait bonne et de ce fait, la précision de leurs propos sur ces questions est certainement d’une grande qualité. B...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search