Version classiqueVersion mobile

Gestes techniques, techniques du geste

 | 
Didier Bouillon
, 
André Guillerme
, 
Martine Mille
, 
et al.

Quatrième chapitre. Vivre le geste

« Vivre le geste » : pratiquer pour construire une expertise technique. L’exemple de l’apprentissage des techniques de fabrication des pâtes étirées en Asie centrale

Nicole Rodda

Résumé

« Vivre le geste » : pratiquer pour construire une expertise technique. L’exemple de l’apprentissage des techniques de fabrication des pâtes étirées en Asie centrale.
Dans cet article méthodologique, la vie du geste est considérée en tant que pratique qui mène à devenir un expert dans une activité technique. Cette problématique est abordée à partir d’une approche fonctionnelle et écologique de l’action (J. Gibson, N. Bernstein, B. Bril). La première partie de l’article explique ce choix à partir d’une analyse des limites de la discipline ethno-anthropologie lorsqu’elle aborde l’étude des habiletés techniques et de leur apprentissage. Nous montrons en quoi la pluridisciplinarité est indispensable pour traiter cette problématique et comment elle peut s’articuler tant dans la réflexion théorique que dans le travail de terrain et le traitement des données. Nous illustrons nos propos par la présentation des premiers résultats relatifs à l’acquisition de l’habileté de fabrication des pâtes étirées lagman, chez des populations turciques d’Asie centrale (Ouïghours/Kirghiz).

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le présent article aborde la « vie du geste » en tant que pratique qui mène un artisan novice à devenir un expert dans son métier. Nous nous intéressons aux transformations du « geste » le long du chemin permettant à un individu de parvenir à la maîtrise d’une activité artisanale. Le « geste » est ici appréhendé comme la manifestation d’habiletés exprimant un certain éventail et un certain degré de compétences d’un individu, qui nécessitent une acquisition et, en miroir, une transmission.

La problématique est abordée à partir de l’apprentissage de la technique manuelle de fabrication des lagman, longues et fines nouilles de blé tendre étirées entièrement à la main par des extensions longitudinales du pâton, en Asie centrale.

À la suite à une revue de la littérature en ethno-anthropologie des techniques nous avons constaté que les méthodes de recueil, traitement et restitution des données couramment utilisées dans cette discipline ne sont pas suffisantes pour traiter l’apprentissage de...

Auteur

Doctorante, GRAC (Groupe de Recherche Apprentissage et contexte) et CETOBAC (Centre d’études turques ottomanes balkaniques et centrasiatiques), École des hautes études en sciences sociales, Paris

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search