Version classiqueVersion mobile

Gestes techniques, techniques du geste

 | 
Didier Bouillon
, 
André Guillerme
, 
Martine Mille
, 
et al.

Deuxième chapitre. Le geste pour produire et transformer

Introduction

André Guillerme

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Faut-il toujours plus de force, en Europe de l’Ouest, entre le XVe et le XXe siècle pour hisser, pour marteler, limer, tordre, vaincre les résistances ? Le geste produit-il plus à mesure que le temps passe ? Quelles performances attribuer au blanchiment d’une peau, au frottement du lissoir, au vernissage d’un marbre ? Quelle épaisseur, quelle valeur attribuer au contact, au frottement ? Quelle profondeur de sens mesure le geste ? Peaufiner, frotter, poncer, dégauchir, raboter, dépoussiérer, polir, enduire, chiqueter, décaper, marteler : toutes ces actions transforment la surface de l’objet fabriqué, la font vibrer pour la rendre convenable aux sens.

Joëlle Petit inspecte les carrières de marbre, sculpte un métier renaissant qui décore le XIXe siècle de fastes antiques, mêlant tours de main et de machine. Eva Halasz démonte les chaînes opératoires, distingue les attitudes, les outils, les ingrédients, les gestes qui séparent au XVIIIe siècle mégissiers, tanneurs, chamoiseurs, parchemi...

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search