Version classiqueVersion mobile

Gestes techniques, techniques du geste

 | 
Didier Bouillon
, 
André Guillerme
, 
Martine Mille
, 
et al.

Premier chapitre. Apprendre le geste

Pour une approche fonctionnelle du geste technique et de son apprentissage

Blandine Bril

Résumé

Pour une approche fonctionnelle du geste technique et de son apprentissage.
Cet article est un plaidoyer en faveur d’une approche fonctionnelle de l’utilisation d’outil, considérant que ce n’est pas le mouvement en soi qui est important dans la réalisation d’un geste technique mais la manière dont l’acteur parvient à satisfaire les contraintes fonctionnelles de la tâche à réaliser. Ainsi pour casser une noix avec une pierre par exemple, l’acteur devra produire un choc élastique caractérisé par une certaine valeur d’énergie cinétique. C’est l’association d’un choix de percuteur, ayant un certain poids, et un mouvement du percuteur, conduisant à une certaine vitesse au moment du choc, qui sera opérationnelle. Nous faisons ainsi l’hypothèse que l’apprentissage de l’utilisation d’outil passe par la découverte et la maîtrise des propriétés fonctionnelles de la tâche. On considère qu’au cours de l’apprentissage les comportements observables lors de la réalisation d’une tâche sont des solutions spécifiques qui répondent au but assigné. Il n’est pas rare que ce processus prenne jusqu’à une dizaine d’années pour un expert en devenir.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Agir dans la vie quotidienne suppose la capacité de produire des séquences d’actions qui conduisent à se rapprocher du but fixé. Ainsi, on peut dire que l’action fait référence d’une part à un résultat correspondant au but que l’on s’était fixé et d’autre part à différents moyens d’obtenir ce résultat. Il est donc nécessaire de distinguer l’aspect intentionnel de l’action, le but à atteindre de l’aspect opérationnel, c’est-à-dire la manière dont le but est atteint. Partant du fait que toute activité quotidienne même considérée comme triviale a nécessité un apprentissage plus ou moins explicite, nous pouvons faire l’hypothèse que l’expression comportementale observable lors de la réalisation d’une tâche relève d’une solution spécifique permettant à l’acteur de produire une action la plus proche possible du but qu’il/elle s’est assigné(e) selon son degré de maîtrise de l’action et les conditions de contexte du moment1. La question est donc la suivante : comment expliquer au cours du p...

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search