Version classiqueVersion mobile

L’Allemagne change !

 | 
Hans Stark
, 
Nele Katharina Wissmann

Partie 2 : Mutations sociétales

Les femmes en Allemagne : bobonnes, bas-bleus, marâtres ou super-héroïnes ?

Daniela Heimerl

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lorsqu’il est question de « politique de genre » en Allemagne, d’aucuns pensent immédiatement aux débats médiatisés sur l’utilisation du I majuscule au sein d’un mot (le Binnen-I, qui sert à souligner le double genre – masculin et féminin – du terme employé), l’abandon de l’usage du masculinum generis au profit d’une féminisation partielle de la langue dans certaines universités, ou encore la nécessité d’un quota spécifique de Ampelfrauen aux côtés des Ampelmännchen sur les feux de signalisation. Il existe pourtant d’autres réalités qui méritent davantage que l’on s’y arrête : alors que le pays est dirigé depuis dix ans par une chancelière fédérale souvent qualifiée de « femme la plus puissante du monde », seuls 3 % des postes au sein des conseils d’administration des 200 plus grandes entreprises du pays sont actuellement occupés par des femmes. Autre constat : le partage de l’exercice de l’autorité parentale au sein des couples non mariés n’est toujours pas automatique bien que la ...

Auteur

Politologue et rédactrice-analyste à La Documentation française

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search