Version classiqueVersion mobile

Lettres de Milena Jesenská 1938-1944

 | 
Milena Jesenská

Jana Černá/Krejcarová1

Hélène Belletto-Sussel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une station de tram, une petite fille, un cartable à la main, un chat noir pointe la tête, inquiet.

Ce 12 novembre 1939, Jana – Honza – a onze ans, elle est seule. Sa mère, Milena Jesenská, vient d’être arrêtée par la Gestapo et emmenée à Pankrác.

La petite fille prend le tram pour se rendre chez les Mayer, rédacteurs au Tagblatt, Milena en a décidé ainsi. C’est la première étape de son errance dans la ville et dans la vie. Son séjour chez les Mayer n’est pas une solution à long terme (Milena trouve sa fille délicieuse, mais un peu « chipie »), elle s’installe chez son grand-père, avec qui les conflits ne tardent pas. Elle s’enfuit et trouve refuge chez son père, sans travail à ce moment-là. Milena sent bien qu’on ne lui dit pas toute la vérité, mais, captive, elle est impuissante. Honza grandit, suit les cours d’une école de graphisme, vivant chez les uns ou chez les autres. À quinze ans (1943), elle a une complète liberté de mouvement.

Plus tard, après la guerre, elle vit de l’hérita...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search