Version classiqueVersion mobile

Les fondateurs de l’école républicaine

 | 
Jérôme Krop

Conclusion. Au-delà d’une figure mythifiée, un peuple enseignant

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Quand il évoque les « hussards noirs de la République » dans L’Argent en 19131, à l’époque où les instituteurs et les institutrices recrutés dans la Seine entre 1870 et 1886 quittent progressivement leur classe, Charles Péguy se remémore les jeunes normaliens qu’il a connu une trentaine s’années plus tôt, de 1879 à 1884, en tant qu’élèves de l’école annexe de l’école normale d’Orléans :

Toutes les semaines, il en remontait un de l’école normale vers l’école annexe ; et c’était toujours un nouveau ; et ainsi cette école normale semblait un régiment inépuisable. Elle était comme un immense dépôt, gouvernemental, de jeunesse et de civisme2.

Cette description de bataillons de pédagogues sortant de l’école normale est suivie d’un vibrant hommage au dévouement de ces jeunes enseignants, fer de lance de la mise en œuvre de la législation scolaire républicaine, portés par la foi en l’enseignement d’une société française achevant un processus séculaire de scolarisation de l’enfance populaire.

L...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search