Version classiqueVersion mobile

Aller mieux

 | 
Lise Demailly
, 
Nadia Garnoussi

Conclusion générale. Aller mieux, un chantier pour la sociologie

Lise Demailly et Nadia Garnoussi

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Une société serait composée de certaines pratiques exorbitées, organisatrices de ses institutions normatives, et d’autres pratiques, innombrables, restées « mineures », toujours là pourtant, quoique non organisatrices de discours, et conservant les prémices ou les restes d’hypothèses (institutionnelles, scientifiques) différentes pour cette société ou pour d’autres. C’est dans cette multiple et silencieuse « réserve » de procédures que les pratiques « consommatrices » seraient à chercher avec la double caractéristique, repérée par Foucault, de pouvoir, tantôt sur des modes minuscules, tantôt majoritaires, organiser à la fois des espaces et des langages. » (Michel de Certeau, L’invention du quotidien. 1. Arts de faire, Paris, Gallimard, 1990, p. 79)

 

Nous avons, dans cet ouvrage, proposé à des sociologues, des anthropologues, des psychiatres, des usagers de la psychiatrie, d’ouvrir un chantier autour de la notion d’aller mieux, notion du langage ordinaire qu’il s’agissait de mettre ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search