Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Paris-Bordeaux en train

 | 
Hubert Bonin
, 
Christophe Bouneau

Chapitre 2. Le bilan de la politique d’électrification des Compagnies du Midi et du Paris-Orléans dans le cadre du programme national d’électrification ferroviaire de 1920 : une originalité française et européenne

Christophe Bouneau

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Trois jours après l’armistice, le 14 novembre 1918, le gouvernement français affirme la priorité et l’urgence de la reconstruction économique dans le domaine ferroviaire, en instituant un Comité d’études pour l’électrification des réseaux de chemins de fer d’intérêt général, sous la responsabilité du ministère des Travaux publics. Cette rapidité d’intervention dans l’un de ses domaines d’action traditionnels n’a rien de surprenant. Elle s’intègre parfaitement dans la mentalité économique des hauts fonctionnaires et des dirigeants des grands réseaux de 1918. Sous le choc de la guerre, ils ont fait le constat de l’insuffisance de l’infrastructure industrielle et énergétique de la France et, comme Étienne Clémentel, dont le volontarisme s’exprime à la tête du ministère de l’Industrie et du Commerce, ils multiplient les plans audacieux pour poser les nouveaux fondements d’une grande puissance économique. Parmi ces nouvelles bases, ils mettent en valeur trois éléments indissociables : la...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540