Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'internationalisation des productions cinématographiques et audiovisuelles

 | 
Claude Forest

B – Le producteur entre mythes et contraintes

Les figures du producteur dans le cinéma américain contemporain

Benjamin Thomas

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans un ouvrage se donnant pour projet de penser l’internationalisation des productions cinématographiques et audiovisuelles, le présent texte ne pourra apparaître que comme un contrepoint. Contrepoint au sens de « thème secondaire », puisque c’est de fiction et de personnages qu’il sera question ici, mais contrepoint au sens musical, aussi, c’est-à-dire qui entend, aussi discrètement que ce soit, participer à la polyphonie de la réflexion. Se préoccupant de la figure du producteur en tant que personnage de fiction, les quelques réflexions qui suivent constatent que cette figure a muté entre, par exemple Les Ensorcelés (1952) de Vincente Minnelli et Get Shorty (1995) de Barry Sonnenfeld. Le métier a changé, certes, et ces films en rendent compte. Mais plus qu’une mutation du système de production, ce que les variations dans la manière de représenter les producteurs consignent, c’est une mutation de l’appréhension des images en mouvement (des motion pictures), une modification de la ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540