Version classiqueVersion mobile

Pas d’Animaux

 | 
Annabelle Marie
, 
Jean-Louis Cornille

VII. L’Hume-main

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Nous nous proposons pour finir de nous intéresser à la forme particulière que donne au classique récit de voyage, un auteur contemporain, Jean Rolin, lorsque celui-ci se propose d’aller non pas à la rencontre d’autres humains issus de cultures lointaines, mais d’animaux eux-mêmes errants, sinon voyageurs. Nous nous arrêterons plus précisément à l’un de ses récits de voyage plus récents qui a pour vecteur principal le chien. Dans Un chien mort après lui1, cet écrivain, journaliste de formation, relate ses recherches sur les chiens jaunes, ces chiens errants, autrefois domestiqués, mais retournés depuis à l’état sauvage qu’il appelle, en usant d’un anglicisme, « féraux »2. Pour ce faire, pour documenter cette espèce hybride, il voyage de pays en pays (ce sont de préférence des pays en voie de développement), s’attardant souvent aux zones frontières, près des dépôts d’ordure, par exemple, où ces chiens sont en plus grand nombre3. Selon les chapitres, on le retrouve tantôt en Russie, ta...

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search