Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La citoyenneté locale en Suède

 | 
Marie-Pierre Richard

Première partie. Les trois piliers de la citoyenneté locale en Suède

Chapitre 2. L’État-providence au cœur de la citoyenneté locale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À côté de la libre-administration des communes, le deuxième pilier de la citoyenneté locale est constitué par l’État-providence. De même qu’il existe un type suédois de la décentralisation, il existe un type, pour ne pas dire « un modèle », suédois (Kauto et al. 2001, p. 6) de l’État-providence qui fournit un cadre original à la représentation de la citoyenneté locale et à sa mise en pratique.

Précisons d’emblée qu’en dépit de critiques sur l’expression « citoyenneté sociale » que d’aucuns jugent inopportune, nous l’utiliserons ici couramment, d’une part parce qu’elle est définie clairement comme le fait de pouvoir disposer d’un minimum de ressources et de droits indispensables pour s’assurer une certaine indépendance sociale (Castel 2008), et d’autre part, parce qu’en Suède l’État s’est longtemps confondu avec la société si bien que citoyenneté politique et citoyenneté sociale sont inextricablement liées.

Ainsi définie, la citoyenneté sociale remonte en Suède à la fin du XIXsiècle,...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540