Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le service public et les idéologies politiques

 | 
Emmanuel Cherrier
, 
Stéphane François

Les centres, le gaullisme et le service public

Emmanuel Cherrier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

C’est quelques années après la naissance officielle du concept de service public (attribuée à l’arrêt « Blanco », Tribunal des Conflits, 8 février 1873)1, que cette même fin du XIXsiècle voit aussi une partie des droites admettre de facto la République2, soit, dans la nomenclature de René Rémond, la droite libérale (orléaniste) et une partie de la droite autoritaire (bonapartiste)3. Sans lien direct entre eux, ces deux événements n’en constituent pas moins deux affirmations de la République, ce qui amène à se pencher sur leurs rapports, mais cette étude rencontre trois difficultés.

D’une part, les contours des droites sont peu précis et stables. Albert Thibaudet a évoqué le « sinistrisme » (mouvement de poussée des forces politiques vers la droite, par la naissance de forces nouvelles sur leur gauche, « mouvement sinistrogyre »)4, qui amène donc les partis à évoluer sur l’axe gauche-droite, et se penser plus à gauche qu’ils ne sont en réalité. Il faudra donc examiner les racines « ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540