Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le service public et les idéologies politiques

 | 
Emmanuel Cherrier
, 
Stéphane François

Le Parti communiste et le service public

Dominique Andolfatto

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comment définir la notion de service public ? Elle renvoie habituellement à deux éléments : une mission correspondant à une activité d’intérêt général ; un certain mode d’organisation de cette activité, soit sa prise en charge directe ou indirecte par un organisme public (État, collectivités territoriales ou établissements publics) voire par une entreprise privée mais sous contrôle public. La notion a nourri bien des débats, suscité bien des actions collectives. On citera, à titre d’exemple, les grèves de l’automne 1995, marquées par une importante « mobilisation » de fonctionnaires ou d’agents de services publics – transports, poste, énergie… – contre une certaine conception de la « modernisation » des services publics, inspirée du new public management, et de la remise en cause d’acquis sociaux, tels les régimes spéciaux de retraite… C’est d’ailleurs cette « modernisation », quasi-permanente depuis au moins les travaux de Michel Crozier sur Le phénomène bureaucratique1 et le volon...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540