Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les concessions hydroélectriques dans le grand Sud-Ouest

 | 
Hubert Bonin

Troisième partie. À l’apogée de la deuxième révolution industrielle (1945-2001)

Chapitre 8. La Shem s’affirme en pme énergéticienne (1981-2001)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les années 1980-2000 sont paradoxales puisqu’y fleurissent successivement un étatisme qui promeut la propriété, l’interventionnisme et l’emprise publics et des bouquets de néo-libéralisme où butinent les adeptes de la mise en concurrence, en particulier à propos des services publics (ou « services d’intérêt économique général », à l’échelle européenne). La concession de service public est à la fois un outil de consolidation de la mouvance de l’appareil économique d’État et un levier d’un relatif desserrement de l’action en direct de la puissance publique, nationale (dans notre cas d’étude énergétique) ou locale (pour nombre de délégations de service public). Les concessions hydroélectriques du grand Sud-Ouest n’échappent pas à cette contradiction, puisqu’elles sont insérées plus au cœur d’une Sncf elle-même encore plus « nationalisée » avant d’être remises sur le marché des groupes énergéticiens… La configuration du concessionnaire ne change guère, ce qui lui permet de renforcer son...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540