Version classiqueVersion mobile

Aux sources de la précarité

 | 
Marc Leleux

Deuxième partie. Réactions et mobilisations ouvrières

Chapitre 5. Structuration et opposition du milieu ouvrier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’opposition des ouvriers à toutes les formes de restrictions de travail, qu’il s’agisse de réductions d’horaires, de diminution d’effectifs ou même, dans une relation souvent étroite, de compression des salaires, connaît sur toute la période, des évolutions significatives qui vont de pair avec l’ensemble des transformations profondes qui apparaissent dans les rapports de travail. Si dans un premier temps prédomine une attitude souvent faite de patience et de résignation, les avancées législatives concernant la légalisation des grèves, puis des syndicats, vont permettre un développement des actions revendicatives.

La première forme organisée de la revendication ouvrière est la grève, « manifestation la plus quotidienne de la protestation ouvrière. »1 Plus ou moins acceptées par la loi du 25 mai 1864 qui abolit le délit de coalition, les grèves tendent en effet par la suit...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search