Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les limites de Paris (xiie-xviiie siècles)

 | 
Anne Conchon
, 
Hélène Noizet
, 
Michel Ollion

Les limites de Paris et la police, 1667-1789

Nicolas Vidoni

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La définition des limites d’une ville est un sujet qui a mobilisé et mobilise encore les sciences humaines et sociales1. Elle s’articule principalement autour de la question quelque peu géographique de la frontière, entendue dans le sens d’une séparation, mais encore d’une ligne de passage, de transit, de rupture de charge. Plus qu’une ligne stricte de scission, la frontière relie également des espaces de nature et d’usages différents, et permet aux acteurs de mettre en œuvre des stratégies de contournement, de changement, qu’elles soient légales ou illégales2.

Dans le cas de la capitale du royaume de France à l’époque moderne, cette question avait rapport avec l’organisation et l’administration de l’espace urbain, et conséquemment avec les pouvoirs qui agissaient dans et sur cet espace. À partir de sa création en 1667, c’est la Lieutenance générale de police qui prit en charge une large part de la régulation des désordres dans la capitale, en vue d’assurer la sûreté et la propreté m...

Auteur

Aix-Marseille Université, UMR 7303-Telemme

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540