Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les limites de Paris (xiie-xviiie siècles)

 | 
Anne Conchon
, 
Hélène Noizet
, 
Michel Ollion

Conflits de frontière, délimitation commerciale et spatiale des droits à Paris, XVIIe-XVIIIe siècle

Mathieu Marraud

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La relation de la ville à son faubourg ou sa banlieue, à toute période, impose d’emblée l’appréciation d’une limite, sinon d’une frontière, à l’aide de laquelle une capitale comme Paris écarte le principe d’une continuité avec ses marges1. Structurelle à l’histoire du fait urbain, pareille ségrégation s’observe au-delà même d’une relation à l’extériorité, à la bordure, puisque tout lieu interne à la ville peut lui être également extérieur. Chaque espace parisien obéit à une compétition entre des forces sociales qui veulent le qualifier, le disqualifier, souvent en dehors de ses caractéristiques et activités propres qui ne prennent de valeur qu’à travers cette confrontation, ces volontés contradictoires d’appropriation et de rejet2. Aucun espace ne présente en effet l’illusion d’une donnée naturelle, d’un cadre neutre à l’action des hommes. En considérant que toute société produit son espace propre, c’est-à-dire ses représentations et son organisation de l’espace, celui-ci devient un...

Auteur

CRH-CNRS

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540